Plateau des bolovens

Suite de nos aventure après le treck à Nong Khiaw, direction le plateau des Bolovens !

Après une journée interminable de transport :

Départ Nong Khiaw 16 h

Arrivée Vientiane nord 6 heures

Songtaew Vientiane nord / Sud 45 minutes

Départ Vientiane sud 8 heures arrivée Paksé 22 heures soit environ 30 heures de bus quasi enchainées !

La boucle

Nous arrivons à Paksé, point de départ pour les boucles du plateau des Bolovens.

Nous choisissons de faire la grande boucle et partons le lendemain à la recherche d’une location de scooter/stockage de sac à dos…
Départ pour 3 jours sur la route , route qui est somme toute agréable car peu fréquentée. A part le retour mais nous y reviendrons.

Après une heure de route nous nous arrêtons le long d’un cours d’eau pour manger nos sandwichs et assister à la vie quotidienne des Laotiens : pèche dans la rivière mais également douche et lessive !

 

Entre temps nous avons pu admirer 1 cascade : Tad Chapee, en ratant une autre que nous n’avons pas trouvée.

L’après-midi nous reprenons la route et finissons la journée à Tad lo, très jolie cascade où au bas nous retrouvons une dizaine de touristes alors qu’en haut avant la chute d’eau il y a pas mal de Laotiens qui s’amusent dans les bassins.

Nous restons un petit moment faire quelques photos des touristes qui sautent du haut de la cascade (joli backflip !) et partons à la recherche des éléphants.

On a entendu parler qu’il y a des éléphants qui prennent leur bain à 16h30 … 16h30 précises ? Ça me semble suspect comme horaire. Et effectivement, c’est pas le troupeau d’éléphants qui vient se rafraichir en fin de journée mais 2 éléphants qui viennent de la guesthouse à coté. Ils passent leurs journées enchainés et ont droit juste à un bain le matin et un le soir pour faire vibrer les touristes et se dégourdir les jambes..
Nous ne faisons pas exception et c’est vrai que c’est impressionnant de voir des animaux aussi imposants, même si niveau sensations cela n’a rien à voir avec le fait de les croiser à l’état sauvage à Khao Yai !

Nous en profitons pour aller observer le coucher de soleil dans un champ de manioc.

Et partons a la recherche d’une guesthouse où dormir ce qui sera rapidement réussi pour la modique somme de 3 euros la nuit !
Certes c’est sommaire mais tout à fait acceptable d’autant qu’à coté se trouve un petit restaurant Francophone qui sert du camembert !!!!! Ni une ni deux c’est ici que l’on festoiera !

Le lendemain, suite de notre périple, départ tout d’abord pour la ville morte de Sékong. Nous n’avons pas réussi à boire un verre en 5 échoppes rencontrées, toutes vides, peut-être l’heure de la sieste 😉

Tad la chance (ou pas)

Du coup nous poussons jusqu’aux premières cascades de la journée Tad Faek puis Tad Se Noy. (Oui vous l’aurez compris en Laotien cascade se dit Tad ;-))

Après avoir mangé un bout nous partons à Tad Tayiscua notre dernière étape, là ce n’est pas une ni deux ? mais sept cascades qui nous attendent !

Nous nous arrêtons a la quatrième, le soleil commence à décliner et puis Maéva ne se sent pas bien.
Nous décidons de chercher une guesthouse où loger et là, c’est le drame, nos poches sont vides !

Il nous reste l’équivalent de 8 euros pour se loger et manger… Même ici c’est compliqué d’autant plus qu’il faudra remettre un peu d’essence dans notre monture !

Selon la tenancière de la guesthouse il y a un distributeur. Mais je ne suis pas certain qu’elle ait comprit ce dont on a  besoin …

Bref c’est reparti pour un tour !

Malheureusement après deux aller-retour sur la route principale et l’information reçue de passants, il faut bien se rendre à l’évidence, il n’y en a pas !

Et le prochain bled est à … 35 kilomètres alors que le soleil décline méchamment !

Quand faut y aller faut y aller, nous n’avons aucune envie de dormir sous les ponts le ventre vide. Nous voici donc on the road again, lancé dans une course contre la nuit car je n’ai aucune envie de conduire en nocturne sur cette route !

35 minutes plus tard nous voici arrivés à un ATM aux dernières lueurs du jour. Après un retrait nous cherchons où dormir, bien conscient qu’avec la fatigue de la journée et le mal au ventre de Maéva nous n’allons pas faire les difficiles. Mais le premier hôtel sera le bon à 10 euros la nuit, une grande chambre et de l’eau -un peu- chaude.

Le lendemain Maéva ne va pas mieux nous écourtons la journée pour arriver tôt en ville à Paksé afin que Maéva puisse se reposer et moi j’avais repéré une petite pizzeria italienne le premier jour en arrivant et on n’a pas étés déçus !

Sur la route de … Paksé !

Néanmoins la route pour rentrer était –et c’est le moins que l’on puisse dire- dans un état pathétique. Ils se sont mis en tête de la refaire et au lieu de, comme en France, casser 3 kilomètres de route, dégoudronner et refaire l’enrobé puis recommencer sur la voie d’en face ils n’ont rien trouvé de mieux que de péter 35 kilomètres de routes dans les deux sens !

Du coup on a bouffé de la poussière pendant une heure et demi sous les projections des cailloux des camions d’en face ! Très agréable, heureusement que cette fois ci j’avais une visière !

Bref la pizzéria nous réconfortera le soir venu mais c’est loin d’être notre moment préféré du séjour !

Mais bon c’est le prix à payer pour 3 jours de road trip aux Bolovens  à enchainer les cascades dans un décor magnifique !

Prochaine étape les 4000 iles !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close