Nurawa Eliya et ses plantations de thé

Après nos quelques jours passés au nord du sri Lanka, nous voici en plein centre, à 2000 mètres d’altitude, dans les montagnes de Nurawa Eliya.

Visite de Nurawa Eliya

Nurawa Eliya est surtout connue pour ses plantations de Thé, qui parcourent la montagne, donnant un aspect vert et très graphique. Nous prenons une guest house dans le village mitoyen de Nanu oya, et après une après midi de repos nous louons un scooter afin de parcourir cette magnifique région.

Notre première étape sera la ville de Nurawa Eliya d’inspiration Anglaise . Après 20 minutes sur une route parcourue par des lacets incessants nous arrivons au Victoria’s Park, sorte de jardin botanique abritant aussi un musée sur la ville et la création de la route qui la relie à Kandy où des émeutes se tiennent actuellement. À ce sujet, on a du mal à imaginer que les mêmes Sri Lankais accueillants que nous avons croisés depuis le début de notre séjour ici se balancent des grenades et autres cocktails Molotov pour une histoire de délit routier qui se transforme en guerre de religions. La nature humaine je suppose…

Bref après cet intermède botanique nous trouvons une petite pizzeria pour éponger mes envies de tortue Ninja et passons l’après-midi à visiter la poste en brique rouge, le marché local et les boutiques de souvenirs.

Le lendemain nous reprenons notre monture et partons pour la visite des fameuses plantations de thé.

Visite guidée intéressante bien que succincte où l’on en apprendra plus sur les différentes variétés de thé et leur confection. Maéva en profitera pour déguster une part de gâteau au chocolat avec sa cup of tea, pendant que moi je serais confronté à une incongruité : payer pour prendre une photo. En nous baladant dans les plantations de thé je croise une vieille cueilleuse qui m’aborde avec un sourire : « photo , photo » Moi forcément je m exécute , vient la deuxième phase :  » money money » . Un peu abasourdi par l’enchaînement direct du gauche – crochet du droit- uppercut asséné, je fouille ma poche et trouve quelques pièces qui ne la satisfont guerre : « more more » . Je lui fait comprendre quelle n’aura pas plus de moi et que c’est pas trop fair-play d’inciter à prendre une photo pour ensuite réclamer des sous …

Bref les prochaines que je croise se verront opposer un refus polis et je me contenterai de photos prises à distance..

L’Haputale qui s’fout de la charithé

On nous avait parlé de la route en train reliant Nurawa Eliya à Haputale, nous avons donc décidé de prendre celui ci et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on n’a pas été déçus !

Le train s’enroule le long des flancs de la montagne, découpant les parcelles de thé et nous faisant profiter d’une vue privilégiée sur la vallée ! Le temps n’est pas complétement de la partie mais lors des quelques éclaircies le panorama est sublime …

Après nous être restaurés en arrivant nous décidons de braver les intempéries et de prendre un tuk-tuk pour rendre visite à Sir Thomas Lipton, enfin sa statue plutot. En effet sa statue est érigée sur un banc, là où il avait l’habitude de boire un thé en contemplant le paysage.

Si nous avions hésité à y aller à cause de la pluie et du brouillard, à l’arrivée il n’y a plus de doutes, nous sommes complètement dans les nuages et les bourrasques de vent font valser la pluie sur notre tuk-tuk que nous avons capitonné comme nous avons pu !

Bon ben voilà on a vu la vue ou plutôt constaté son absence et nous sommes prêts à redescendre mais notre chauffeur, en habitué des lieux, nous recommande de patienter un peu voir si ça se dégage . Effectivement après 20 minutes d’attente à discuter ensemble il semble y avoir une percée dans les nuages et la vallée se laisse dévoiler ..

Nous rentrons en fin d’après midi par le train en première classe, beaucoup plus cher (5€ par personne au lieu de … 22 centimes 🙂) mais aussi beaucoup plus confortable.

Le lendemain nous voici en chemin pour le sud de l’île, Mirissa et ses plages, Galle et son fort.

2 réflexions sur « Nurawa Eliya et ses plantations de thé »

  1. Claude et François 15 mars 2018 — 16 h 23 min

    Mirissa avec les poissons et langoustes grillés sur la plage
    Pensez à nous.

    1. Tu es devin ? C’est exactement notre menu du soir, agrémenté de deux et d’une bonne lion fraîche 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close