Départ pour le sud et les plages ( ou pas )

Après quelques jours passés à Kanchanaburi nous décidons de poursuivre notre périple vers le sud …

Direction les plages de Ko Lanta , farniente , location de scooter, découverte des petites routes de l’île, de ses salons de massages et de ses hôtels confortables.

Après une demi journée de recherches pour trouver l’hôtel parfait : à mi chemin entre le confort d’un resort luxueux et de la guest house économique pour rattraper nos excès financiers passés ! Finalement nous dégottons la perle rare, excentrée mais pas trop loin de la ville, spacieux mais pas trop confortable afin de ne pas trop souffrir par la suite de nos goûts de luxe .

Une fois la réservation faite, place à la recherche du trajet le moins cher,  là le confort passe au second plan, ce sera 3 heures de bus jusqu’à Ratchaburi, 7h de train de nuit sans couchette pour Sura Thani additionné à un combo mini-van plus ferry pour rejoindre l’île…

Pas trop de repos en perspective mais c’est pas grave on se rattrapera en faisant la sieste sur la plage les doigts de pieds en éventail 😀

Je pars donc rendre le scooter qu’on avait loué, me perds un peu sur la route, oublie de ramener le casque de Maéva mais finis par rentrer avec le sentiment du devoir accompli…

Je rejoins donc à la guest house Maéva qui lit un article édité par la  compagnie de ferry et qui me demande: ça veut dire quoi « storm » ?

Storm ? Euh je me souviens vaguement de mes cours d’anglais et c’est pas trop positif … Allons voir la météo!

Et là c’est le drame :

Du coup changement de plans, on annule les nuits d’hôtel sur notre paradis pluvieux, on arrête les recherches de ferry et de mini van et je pars annuler et essayer de nous faire rembourser les billets de train..

Sauf qu’évidement, on a plus de scooter, 😂😂

C’est parti pour une session sur la rougne mobile de la pote de notre hôte et après de longues négociations à base de gestes, de « please cancel » et de sourirs forcés, j’arrive à nous faire rembourser l’équivalent d’ un billet sur  les deux …

Et du coup maintenant qu’est ce qu’on fait ??

Après des recherches météorologiques plus approfondies, on décide d’aller là où la pluie gêne le moins : dans la jungle !

Nous voici donc dans un mini-van pour Bangkok que l’on enchaînera avec un bus pour Pakchong et le parc naturel de Kaoh yai , ses crocodiles et ses hordes de singes .

Après avoir trouvé un ranger pour nous accompagner dans notre petit trek , demain c’est Man versus Wild !

Les photos et le récit de notre rando dès que nous retrouverons la civilisation 😀😀

Commentaires

  1. Pingback: Krabi – Tomazuir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *