Chiang Rai suite et fin , welcome Mae Salong !

Suite du périple à Chiang Rai , hier matin nous avions décidé de louer un scooter et d’aller à 70 km de là, à la frontière Birmane voir le palais royal de Doi Tung , là où la reine mère venait se ressourcer et y a terminé sa vie …

Pour 200 baht la journée , on enfile les pantalons et kway , ( courageux mais pas suicidaires 🙂 ) et nous voici dans la jungle automobile thaïlandaise …

Il faut savoir que sur les scooters Thaïs , la première vitesse se passe vers le bas , et toutes les autres … vers le bas aussi , ce qui peut donner lieu à quelques rétrogradages intempestifs un peu sportifs 😀. Hormis ça , les routes sont en bon état , et j’ai trouvé les automobilistes plutôt bienveillants sur la route et puis 4 ans de livraison de pizza ça aide à se faufiler 😀.

L’arrivée au temple se fait par une petite route montagneuse aussi magnifique que pentue et quelques fois on se demande si on va bien arriver en haut ou si Maéva va devoir descendre et pousser ….

Le palais en lui même est magnifique et la visite commentée est très intéressante. Au pied du palais se tient le jardin qui est vraiment spectaculaire et on finit l’après midi en visitant un temple avec un point de vue superbe et le jardin botanique, où le calme côtoie les végétaux les plus surprenants .

Mais il est déjà tard et il reste plus d’une heure de scoot pour rejoindre notre guest house .

Le retour est moins funky notamment l’entrée dans la ville où les centaines de scooters qui doublent par la droite, par la gauche – bref partout où il y a de la place – partagent la route avec les automobilistes pressés de rentrer …

Nous finissons la journée par un petit restaurant chic au bord de la rivière !

Une bien belle journée et une soirée parfaite pour fêter l’anniversaire de Maéva !

Le lendemain nous avons visité le temple blanc, une des merveilles de Chiang Rai.

Prévenus par différents blogs de voyage qu’il fallait y arriver tôt pour éviter les marrées de touristes nous partons en début de journée sur notre fidèle destrier de 110 cm3 pour faire la visite , mais, le temps de retirer un peu d’argent et de boire un café, voilà qu’une centaine de milliers de chinois débarquent tous habillés pareils en vert et jaune !!

Heureusement ils ne traînent pas trop à l’intérieur et nous prenons nos billets pour rentrer aussi , non sans avoir pris quelques photos .

D’ailleurs petite parenthèse pour parler du comportement hallucinant des touristes Chino-Japonais sus-cités, alors loin de moi l’idée de critiquer une certaine forme de tourisme , chacun trouve bien midi à sa porte mais payer l’entrée d’un temple pour faire un selfie avec celui en fond d’écran en poussant les autres pour passer les premiers et n’avoir aucun respect pour les lieux , j’ai du mal à comprendre le concept …

Certaines n’ont même pas hésité à pousser Maéva qui avait le malheur de rentrer un peu dans la cadre du selfie …

Après quelques amabilités échangées pour essayer de leur faire comprendre qu’ils ne sont pas seuls au monde , nous rentrons à la guest house pour restituer le scooteur et accessoirement récupérer mon passeport.

Nous partons au Nord, à Mae Salong petit village montagneux où la majeure partie des habitants sont d’origine chinoise, je vous laisse de côté le cours d’histoire pour savoir pourquoi ils se sont installés là , mais en tout cas ils sont ultra souriants et très avenants, n’hésitant pas à nous laisser rentrer sur leur terrasse pour qu’on puisse faire une photo avec une meilleure vue 😀

Demain re-location de 2 roues pour une visite de la région et d’un temple où il faut gravir 732 marches pour accéder au sommet , ça promet !

 

 

 

Commentaires

    1. Auteur
      de l’article
  1. Julie

    Salut les routards,

    On souhaite un très bon anniversaire à Maëva !!!
    Quel plaisir ça doit être de le passer dans ses paysages magnifiques !
    On pense bien à vous, petits veinards, alors profitez-bien de votre voyage !

    Bises grenobloises,
    Julie & Nico

    PS : elles sont bonnes au moins les bières Thaï???

    1. Auteur
      de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *